Sextus Empiricus

Sextus Empiricus est un philosophe, astronome et médecin sceptique empirique qui fut actif vers 190. Il était grec, mais nous ne savons ni où il naquit (peut-être à Mytilène) ni où il fut professeur. Nous savons en revanche qu’il fut chef de l’école sceptique ; il succéda à Ménodote de Nicomédie et son successeur fut Saturninus.

Rejet de l’alimentation carnée

Sextus Empiricus, se référant à l’enseignement des pythagoriciens, défend dans l’une de ses œuvres le végétarisme :

« L’école de Pythagore et d’Empédocle d’Agrigente et le reste des Italiens enseignent que nous sommes apparentés non seulement entre nous et aux dieux, mais aussi aux animaux privés de raison ; qu’en effet unique est le souffle qui parcourt tout l’univers à la manière d’une âme et qui nous unit à ces êtres. C’est pourquoi, en les tuant, en les mangeant, nous commettons une injustice et une impiété, car nous détruisons des congénères. En conséquence de quoi ces philosophes ont conseillé de s’abstenir de ce qui a vie et ils ont imputé une impiété aux hommes qui rougissent de carnage chaud l’autel des Bienheureux. Empédocle dit quelque part (fr.136) : « Cessez donc ce massacre aux clameurs funestes. Ne voyez-vous pas que vous vous entre-dévorez dans l’inconscience de votre esprit ? » »

— Extrait de Contre Les Dogmatiques, IX, 127, de Sextus Empiricus.

Ses livres

Il nous reste trois œuvres de Sextus :

Esquisses pyrrhoniennes (Πυῤῥώνειοι ὑποτύπωσεις ou Pyrrhōneioi hypotypōseis) (6 Livres)

Contre les professeurs (Pros mathêmatikous / Adversus Mathematicos) :
contre les grammairiens (Livre I)
contre les rhéteurs (Livre II)
contre les géomètres (Livre III)
contre les arithméticiens (Livre IV)
contre les astrologues (Livre V)
contre les musiciens (Livre VI)

Contre les dogmatiques :
contre les logiciens (Livres VII-VIII, aussi intitulé Livres I-II)
contre les physiciens (Livres IX-X, aussi intitulé Livres III-IV)
contre les moralistes (Livre XI, aussi intitulé Livre V)

“La mauvaise habitude a été prise de parfois citer sous le titre de Adversus Mathematicos le Contre les professeurs suivi du Contre les dogmatiques”.

Traductions:

Contre les professeurs (bilingue grec-français) Paris: Seuil 2002
Esquisses pyrrhoniennes (ISBN 2020262983) Paris: Seuil 1997
Hypotyposes pyrrhoniennes (ISBN 2700734556) [1]

Comments
One Response to “Sextus Empiricus”
Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. […] Sextus Empiricus (Contre les mathématiciens, VII, 345) attribue ces tropes (ou modes, en grec, τρóποι tropoi, τóποι topoi et λóγοι logoi) à Ænésidème. Cependant, il se peut qu’ils soient plus anciens et qu’ils furent seulement mis en ordre et systématisés par lui. Sextus Empiricus les expose en détail dans le livre I des Esquisses pyrrhoniennes. […]



Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: