Vincent Descombes

Vincent Descombes est un philosophe français, né en 1943, spécialiste de la philosophie du langage et de la philosophie de l’action. Directeur d’études à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, où il est membre du CRPRA (Centre de recherches politiques Raymond Aron), il est aussi membre associé de l’Institut Jean-Nicod. Il a reçu le Grand Prix de Philosophie en 2005.

BIOGRAPHIE

Vincent Descombes a suivi des études de philosophie et de sociologie à la Sorbonne, où il a obtenu l’agrégation de philosophie en 1967, puis un doctorat de philosophie en 1970 avec une thèse portant sur la philosophie grecque et publiée aux P.U.F. (Le platonisme). Il enseigne ensuite la philosophie en lycée, à Nice et Montpellier, et à l’Université à Montréal, Nice et Paris I.

Ses travaux ont d’abord porté sur la psychanalyse en philosophie et sur les grands courants de la philosophie française depuis les années 1930. Dans les années 1980, il s’oriente vers la philosophie analytique et en particulier l’analyse du langage.

De 1983 à 1992, il enseigne la littérature française et la philosophie aux États-Unis (à Baltimore puis Atlanta). Ses travaux portent alors sur la philosophie de l’action et la théorie du discours (voir son ouvrage sur Proust). Dans les années 1990, il travaille sur la philosophie de la psychologie, et dans le domaine de la philosophie pratique et sociale.

PENSEE

Vincent Descombes s’est fait remarquer avec Le même et l’autre (1979), un panorama de la philosophie française de Kojève à Foucault, souvent critique (notamment envers la phénoménologie).

Depuis les années 1980, qui marquent son tournant analytique, l’essentiel de son travail concerne la philosophie du langage, la philosophie de l’esprit et la philosophie de l’action. Il est notamment connu pour sa critique du cognitivisme dans une perspective issue de Wittgenstein. Ses recherches récentes portent sur la nature et la spécificité des relations sociales.

Descombes tente, grâce au concept d’institution (inspiré de celui de règle chez Wittgenstein), de penser à nouveaux frais

1. le holisme : tenir bon contre un individualisme méthodologique nominaliste, mais sans lui opposer les solutions du structuralisme ;
2. la liberté et l’autonomie, en morale comme en politique : éviter les difficultés métaphysiques du concept traditionnel d’autoposition grâce à la philosophie contemporaine de l’action.

S’inscrivant une fois de plus dans la tradition wittgensteinienne, Descombes prône pour méthode philosophique et métaphysique un examen rigoureux des conditions de signification des mots que nous employons.

PUBLICATIONS

* L’Inconscient malgré lui, 1977.
* Le Même et l’Autre. Quarante-cinq ans de philosophie française (1933-1978), Paris, Éditions de Minuit, 1979.
* Grammaire d’objets en tous genres, Paris, Éditions de Minuit, 1983.
* Proust: philosophie du roman, Paris, Éditions de Minuit, 1987.
* Philosophie par gros temps, Paris, Éditions de Minuit, 1989.
* La Denrée mentale, Paris, Éditions de Minuit, 1995.
* Les Institutions du sens, Paris, Éditions de Minuit, 1996.
* Le Complément de sujet, Paris, Gallimard, 2004.
* Le raisonnement de l’ours et autres essais de philosophie pratique, Paris, Seuil, 2007.
* Le Platonisme, 1970 (réédition aux PUF, 2007).
* Philosophie du jugement politique, Paris, Points Essais, Seuil, 2008.
* Dernières nouvelles du moi, avec Charles Larmore, Paris, Presses Universitaires de France, Quadrige Essais Débats, 2009

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: